quelle_matiere2

Vous vous êtes sûrement déjà demandé quelle était la meilleure planche à découper. Faut-il choisir une planche en bois ou une en plastique ? La planche en bois serait-elle, comme prétendu, moins hygiénique ? Une planche en plastique usagée ne risque-t-elle pas de libérer des petits morceaux de plastique dans les aliments ? Quels sont les conseils pour avoir une planche d’une propreté irréprochable ?

Commençons par un petit récapitulatif sur les différentes matières utilisées pour les planches à découper du marché.

Les planches en bois

C’est la planche la plus courante. Le bois est relativement dur, encore plus s’il est utilisé en bois de bout. Il peut gondoler avec un contact prolongé dans l’eau. Les bois exotiques ne sont pas très écologiques car ils participent à la déforestation des forêts tropicales (Asie, Afrique, Amérique du Sud). Les bois européens sont les plus écologiques, les plus axés développement durables et c’est une ressource maîtrisée.

Les planches en plastique

Planche en PVC (Polychlorure de vinyle) : Non poreux, très solide, mais favorise le développement des bactéries, Le PVC est toxique. Voir plus bas!!

La planche en verre trempé

Elle résiste à des températures élevées, se lave bien, peut aller dans le lave-vaisselle et ne craint pas les griffures de couteaux. Attention à prendre une planche avec des patins antidérapants. La sensation de coupe est différente, il faut aimer… Le verre est très dur pour les couteaux, le tranchant de vos lames appréciera guère!

La planche en marbre

Peu courante, la planche en marbre est très lourde à transporter mais, comme le verre, elle se lave très bien et ne craint pas les griffures de couteaux. A l’instar du verre, le marbre abîme très vite les couteaux.

Quelle est la planche la plus hygiénique ?

Le microbiologiste de l’Université de Californie, Dean Cliver, a mené une série d’expériences [3], [4], pour savoir qu’elle était la planche la plus hygiénique entre la planche en bois, en plastique et en marbre. Il a déposé des bactéries au centre des planches, il les a ensuite trempé, lavé avec un détergent classique puis séché. Des prélèvements ont été faits au centre des planches et sur les bords.

  • Il a constaté que la planche en marbre montrait des signes de bactéries présentes sur toute la surface de la planche! En effet, comme la planche est lisse, les bactéries se sont propagées partout contaminant la totalité de la surface (même si la couche de bactéries reste faible).
  • La planche en bois présente par endroits des petites colonies de bactéries. Le bois étant poreux, à l’inverse du marbre, les bactéries sont restées là où elles ont été appliquées. Elles ne se propagent pas et ne contaminent ainsi pas toute la planche.

Plus surprenant, le bois se débarrasserait naturellement des germes. Cliver explique que le bois «est un matériau très poreux et que par ce fait, le liquide est aspiré dans le bois par capillarité. Lorsqu’il y a des bactéries dans le liquide, elles entrent dans le bois et ne reviennent jamais en vie», et ajoute que «[les bactéries] meurent lentement. Cela peut prendre quelques heures et pour finir elles ne sont plus en mesure de causer de problèmes».

Après 12h, il restait en effet des traces de bactéries mais leur nombre avait réduit de 98 % à plus de 99,9% dans certains cas [5].

  • La planche en plastique présente plus de bactéries que les deux autres planches. Les bactéries se logent dans les petites cavités et griffures et ne sont ainsi pas éliminées par le lavage. Pire, elles se reproduisent plus vite et plus facilement dans ces cavités, explique le microbiologiste.

Conclusion : La meilleure planche est celle en bois. La planche en marbre arrive tout de même avant la planche en plastique, qui se trouve en dernière position. Ces résultats ne surprennent pas le professeur car selon lui, dans de multiples expériences similaires, le bois finit toujours vainqueur.

Autres problèmes du plastique

Contrairement aux planches en Pehd, celles en PVC sont toxiques!

En effet, le PVC est considéré comme dangereux pour la santé et pour l’environnement. Il contient du plomb, du cadmium, des phtalates et du DEHA.

L’adipate de bis(2-éthylhexyle), appelé également DEHA, est un produit chimique qui est susceptible de provoquer le cancer (étude sur des animaux en laboratoire), d’avoir des impacts négatifs sur le foie, les reins, la rate et la formation osseuse [1] [2].

Les phtalates contaminent les aliments lorsque le plastique est au contact de la nourriture. On peut se dire que le temps de contact est très faible pour un aliment que l’on découpe sur une planche (comparé aux bouteilles d’eau, boîtes de conserves, etc.), pour que les phtalates migrent vers les aliments. Cela est sûrement vrai, mais qu’en est-il des petits morceaux de plastique qui se détachent des planches en plastique usées par les couteaux, qui finissent directement dans nos estomacs (même à de très faibles quantités) ? Bien souvent, en grattant un peu avec son ongle, on peut très facilement décrocher un peu de plastique de sa planche.

Recommandations

Il est recommandé par les experts d’utiliser deux planches à découper, une pour la viande et une autre pour les fruits et légumes, afin d’éviter les contaminations croisées entre plusieurs aliments crus.

Remplacez les planches à découper trop usées.

Astuce

Il est possible de raboter ou poncer la planche en bois pour la rendre de nouveau lisse. Faites ainsi un geste pour l’environnement et une économie pour votre portefeuille.

Vous l’aurez compris, nous conseillons les planches à découper en bois, mais comme le dit le microbiologiste Cliver, il faut que la planche soit dans un bois très dur pour éviter que les germes ne se développent dans les griffures profondes provoquées par les couteaux.

Conseils pour laver vos planches

Nettoyez la planche après chaque utilisation.

  1. Lavez vos planches à découper avec du produit vaisselle et frottez bien.
  2. Rincez avec de l’eau chaude.
  3. Désinfectez avec une eau légèrement enrichie avec de l’eau de javel (5ml pour 500ml d’eau). Attention cependant à très bien rincer la planche car l’eau de javel n’est pas un produit alimentaire (cette étape ne fait pas l’unanimité).
  4. Pour finir, laissez bien sécher à l’air libre, ou séchez avec un torchon sec et propre.

Il est également possible de laver sa planche dans de l’eau bouillante mais cela n’est pas toujours possible pour les planches volumineuses.

Attention : ne passez pas votre planche en bois au lave-vaisselle !


Sources principales :

[0]. Site internet dangers alimentaires (www.dangersalimentaires.com/)
[1]. Site internet du gouvernement canadien sur les substances chimiques (www.chemicalsubstanceschimiques.gc.ca)
[2]. Technical Fact Sheet on Di (2-éthylhexyle) adipate.
[3]. amgar.blog.processalimentaire.com
[4]. barfblog.foodsafety.ksu.edu
[5]. www.ingentaconnect.com