Quelle essence de bois choisir pour une planche à découper?

Tout n’est pas qu’une question de gout! Marna sélectionne pour vous les essences les plus appropriées pour la réalisation de planches à découper durables tout en respectant un approvisionnement local.

L’excellence du développement durable et local

Une essence de bois est appropriée si elle est suffisamment dense, dur et robuste. Au delà de l’aspect purement esthétique, nous sélectionnons minutieusement chaque morceau en fonction de leur qualité de séchage, des veinages et des contrastes pour assurer à nos planches à découper la meilleure durabilité et une grande robustesse. Nous sommes fier de pouvoir réaliser cette sélection avec des essences toutes sélectionnées localement.

Le hêtre  – le séducteur couleur crème

Le bois de hêtre vous séduira avec ses couleurs de crème et de sable allant jusqu’au rose clair. Son fil est droit et son grain est très fin et homogène. C’est un bois dur réputé pour sa densité et sa résistance. Il résiste très bien aux chocs.

C’est un bois très présent dans nos massifs, nous nous approvisionnons en Rhône-Alpes et Auvergne.

Le noyer – le charme du raffinement

Le bois de noyer est l’une des essences les plus raffinées. D’une couleur sombre tirant sur le violet, son aubier de couleur fauve se distingue très bien. Le noyer est synonyme d’énergie, de vitalité  et de force, parce que son bois se distingue par une teinte extrêmement nuancée. Son fil est souvent irrégulier et son grain est fin. C’est un bois très veinage très esthétique car plein.

C’est un bois très présent dans nos massifs, nous nous approvisionnons essentiellement en Isère pour cette essence.

Le chêne – un noble colosse

Le chêne, symbole de la force. L’intérêt que suscite le chêne vient avant tout de sa dureté élevée et de sa structure intéressante, mais également de sa relative disponibilité sous notre climat. Les teintes du chêne sont intenses, brunes, avec beaucoup de nuances. Le chêne est apprécié pour son beau veinage et son caractère discret et rustique. Aubier distinct, blanchâtre. Mi-dur, mi-lourd à lourd. Exellentes résistances mécaniques. Résiste bien en compression, très bien en flexion, assez résilient. Bois très durable

C’est un bois très présent dans nos plaines en moyenne altitude, nous nous approvisionnons en Rhône-Alpes pour cette essence.

Le frêne – l’enchanteur coloré

Le bois de frêne se caractérise par des teintes très nuancées.

C’est un bois très présent dans nos plaines en moyenne altitude, nous nous approvisionnons en Rhône-Alpes pour cette essence.

Le merisier – le pourpre tumultueux

Le merisier est un bois clair aux reflets rosés.  Le merisier est un bois précieux au fil et au grain fin et uniforme, il possède un indéniable aspect esthétique. Aussi appelé cerisier sauvage.

C’est un bois très présent dans nos plaines en moyenne altitude, nous nous approvisionnons en Rhône-Alpes pour cette essence.

L’Erable sycomore – le géant blanc

L’érable sycomore est un bois très clair au reflets jaune-blanc à blanc.  Cette essence offre un grain fin et régulier, il possède un indéniable aspect esthétique.

C’est un bois très présent dans nos régions en moyenne et basse altitude, nous nous approvisionnons en Rhône-Alpes pour cette essence.

Pourquoi utiliser le bois debout plutôt que le bois de fil pour des planches à découper?

Quelques soient les essences choisies le bois « de bout » ou « debout » est réputé pour sa plus grande résistance à l’impact et donc sa durabilité.

L’échelle de Brinell mesure la dureté de matériaux. Plus il est dur plus son indice sera élevé.

À titre d’exemple, la dureté Brinell du hêtre passe de 28 N/mm² en bois de fil à 71 N/mm² en bois debout. Cela veux donc dire qu’une planche en hêtre réalisée en bois de bout sera 2 fois et demi plus dure qu’une planche réalisée en bois de fil. La pénétration d’une lame de couteau sera donc moindre dans le bois de bout.

Voici les mesures de Brinell pour les essences sélectionnées chez Marna :

Hêtre : bois debout : 71 N/mm², bois de fil : 28 N/mm²
Frêne : bois debout : 64 N/mm², bois de fil : 34 N/mm²
Noyer : bois debout : 59 N/mm², bois de fil : 26 N/mm²
Chêne : bois debout : 57 N/mm², bois de fil : 32 N/mm²
Cerisier : bois debout : 54 N/mm², bois de fil : 29 N/mm²
Erable sycomore: bois debout : 54 N/mm², bois de fil : 30 N/mm²
Mélèze : bois debout : 49 N/mm², bois de fil : 22 N/mm²

En résumé le hêtre est le bois proposant la plus grande dureté en bois debout, le chêne est le bois proposant la meilleure dureté en bois de fil.

L’autre intérêt du bois debout pour les planches à découper réside dans le fait que la lame du couteau ne sectionne pas les fibres du bois lorsqu’elle est en contacte avec la planche car celle-ci est alors parallèle aux fibres.

Conclusion, outre l’aspect esthétique d’une planche à découper en bois debout, celle-ci sera beaucoup plus durable qu’une planche en bois de fil.