Etapes de fabrication d'un couteau

Réaliser un couteau unique impose d’effectuer un certain nombre d’opérations délicates. Ces étapes peuvent varier en fonction de la complexité du couteau à accomplir, voici une description rapide des étapes incontournables chez Marna pour passer de l’idée au produit fini.

Dessiner le couteau

Le plan est conçu à l’aide d’un logiciel de DAO et réalisé à l’échelle afin d’obtenir une représentation au plus juste du couteau. La conception assistée permet de s’assurer de la position idéale de chaque composants du couteau.

Pour les demandes de couteaux sur-mesure, Marna propose un travail de collaboration avec les clients. Les dessins seront réalisés par nos soins et retouchés jusqu’à ce qu’ils répondent à vos attentes.

conception d'un couteau
ma gamme d'aciers, acier carbone, inox, damas, etc...
ma gamme d'aciers, acier carbone, inox, damas, etc...

Choisir les matières

Le choix des matériaux est à faire en fonction de vos préférences et de l’utilisation future de votre couteau.

La gamme des aciers est large, plus ou moins oxydables, résistants et résonnants. Marna sélectionne des aciers aux nuances de carbone, chrome, etc… ainsi que les aciers issus de la métallurgie des poudres ou les fameux aciers Damas.

La gamme des matières pour le manche est immense, elle permet d’habiller et de personnaliser le couteau. Il est possible d’utiliser des essences de bois, cornes, os, matières composites, pierres, etc…

Le rôle de l’artisan-coutelier est de vous conseiller quant au choix de l’acier et des matières qui correspondront le mieux à votre projet.
découper et ajuster les différentes pièces qui composeront le couteau
découper et ajuster les différentes pièces qui composeront le couteau

Découper, façonner et ajuster les pièces

Cette première étape de réalisation demande précision et patience, un coup de lime de trop peut s’avérer fatal à la pièce.
Il s’agira de découper la lame, le ressort et les platines, de percer les différents emplacements du pivot, des rivets et vis puis d’ajuster l’ensemble. Les emplacements des vis sont ensuite taraudés.
faconner la matière pour constituer les pièces du couteau
faconner la matière pour constituer les pièces du couteau

Réaliser l’émouture

Ici encore la précision et la patience sont de mise! Cette opération est réalisée au backstand puis terminée à la main.

La forme de l’émouture peut être basse, haute, convexe, plate, concave, etc…

Outre la réalisation, le rôle de l’artisan-coutelier sera aussi de vous conseiller dans le choix de l’émouture.
réaliser l'émouture du couteau au backstand
réaliser l'émouture du couteau au backstand

Guillochage, gravure et finitions

Le guillochage et la gravure permettent de personnaliser le couteau et révéler son identité.
Le guillochage est réalisé à l’aide de limes aiguilles sur la tranche du ressort et/ou de la lame.
La gravure est effectuée au burin ou à l’échoppe, elle permet de représenter des motifs et des dessins, d’enrichir le guillochage et pour l’artisan-coutelier, d’apposer sa signature.
Les finitions sont indispensables pour réussir de bons traitements thermiques. Si cette étape est mal effectuée les traitements thermiques peuvent être fatals à la lame ou au ressort.

Effectuer les traitement thermique

Le but de cette étape est de révéler les caractéristiques mécaniques de l’acier. Elle se découpe en 2 opérations (la trempe et le revenu) qui seront adaptées à la pièce à traiter et au résultat souhaité.

La trempe consiste à porter la pièce à haute température (selon la nuance d’acier) et la refroidir très rapidement (à l’huile, à l’eau ou à l’air). Elle peut être sélective ou intégrale. A ce stade, la pièce est très dure et très cassante.

Le revenu permet de redonner de la souplesse et du ressort à l’acier tout en conservant les qualités obtenues lors de la trempe,

Chez Marna, nous utilisons un four de trempe afin de réguler les températures avec la plus grande précision.

Reprise après traitements

Les traitements thermiques font ressortir la calamine, les pièces doivent donc être nettoyées. C’est pourquoi, toutes les faces des pièces doivent être poncées et l’émouture est reprise pour affiner le tranchant.

Cette opération nécessite une bonne maîtrise car l’acier ne doit surtout pas chauffer au risque d’altérer les qualités obtenues lors des traitements thermiques.

reprise après tratement
reprise après tratement

Préparer les plaquettes du manche

L’opération consiste à découper la matière retenue pour les plaquettes du manche, percer les emplacements des rivets ou vis et les ajuster aux platines.

La mise en forme est réalisée au backstand en travaillant à vitesse réduite pour ne pas brûler la matière puis terminée à la toile emery. Il est aussi possible d’ajouter des incrustations.

La finition peut être mate ou polie.

Assemblage et affûtage

C’est à l’assemblage que l’on découvre enfin la ligne définitive du couteau.
Chez Marna, l’affûtage est toujours réalisé à la main afin de ne pas chauffer l’acier et altérer les traitements thermiques. Ainsi, il permet d’enlever la matière en trop pour révéler un tranchant optimal.